aikido art martial coulonges autize deux-sèvres niort poitou

 

harmonie

KI

énergie

DO

voie





IWAMA
Origine de l'Aïkido

Stanley PRANIN - d'Aïkido Journal
Traduit en français par Jacques Renaud
Reproduit ici avec l'aimable autorisation de Monsieur Stanley Pranin - Aiki News © .

Demandez à des aïkidokas, même débutants, qui est le fondateur de l'aïkido et la majorité sera capable d'identifier Morihei Ueshiba comme le créateur de l'art. C'est probablement parce qu'une photo de Morihei Ueshiba est accrochée sur le shinden kamiza de la plupart des dojos d'aïkido dans le monde entier et tôt ou tard chaque aïkidoka entend mentionné le nom du fondateur. Si vous interrogiez des aïkidokas confirmés et avancés sur la question de quand et où Ueshiba a développé son aïkido, peu seraient capables de donner une réponse précise.

En réalité, la diffusion et la popularité de l'aïkido sont dues aujourd'hui beaucoup plus aux uchi dechi d'Ueshiba qu'étaient Koichi Tohei, Kisshomaru Ueshiba, Gozo Shioda, Kenji Tomiki et Minoru Mochizuki qu'au fondateur lui-même. Les raisons en sont surtout les événements de Seconde Guerre mondiale et ses conséquences. Les premiers pas expérimentaux de l'aïkido comme budo moderne ont commencé au début des années 1950, Ueshiba, septuagénaire, vivait sa retraite dans la campagne de la Préfecture d'Ibaragi. Ainsi établir les dojos, créer les organisations, formaliser les programmes d'études et la classification, envoyer les enseignants dans le Japon et à l'étranger étaient laissé principalement aux uchi dechi énumérés ci-dessus.

Le contexte environnemental d'Ueshiba
Avant de décrire les circonstances de la naissance de l'aïkido à Iwama, regardons brièvement le contexte environnemental d'Ueshiba dans son rapport avec cette commune agricole d'Ibaragi. Morihei Ueshiba est né dans la ville côtière de Tanabe, Préfecture de Wakayama, le 14 décembre 1883. Il était d'une haute famille bourgeoise et son père a fait parti du conseil municipal de Tanabe durant de nombreuses années. Morihei a reçu une éducation scolaire formelle. À l'âge 19 ans, il s'est parti pour Tokyo afin de s'installer comme commerçant, mais est retourné à Tanabe après moins d'un an et a bientôt abandonné l'idée d'entrer dans le monde des affaires.

Morihei a finalement trouvé sa vocation quand il a mené un groupe de colonisateurs de sa ville natale vers le désert du nord-est d'Hokkaido en 1912. Là le groupe de Tanabe a établi un petit village appelé Shirataki. En 1915, Ueshiba a rencontré le célèbre expert de jujutsu, Takeda Sokaku dans une ville voisine. Fasciné par les compétences, l'habileté et l'expertise en arts martiaux de Sokaku, Morihei s'est consacré au Daito-ryu aikijujutsu pour devenir, dans les cinq années qui suivirent, un des étudiants supérieurs de Takeda.

Après un investissement personnel de sept années en Hokkaido, Ueshiba s'en est allé dès qu'il reçut des nouvelles de son père malade, dans un état critique, à Tanabe. Durant son retour à Wakayama, Morihei s'est dérouté vers la ville d'Ayabe près de Kyoto où il a rencontré le Vénérable Onisaburo Deguchi, co-fondateur de la religion Omoto, afin de prier pour le rétablissement de son père. Ensuite en 1920, Morihei impliqué dans la communauté Omoto avec sa famille est devenu un partisan loyal d'Onisaburo et de la secte religieuse. Deguchi a à son tour encouragé Morihei à cultiver ses compétences martiales en lui demandant de donner des cours aux membres de la secte religieuse.

Avec la bénédiction d'Onisaburo, Morihei est venu d'Ayabe à Tokyo en 1927 pour commencer à enseigner son aikijujutsu à temps complet. Après un investissement de plusieurs années instruisant les élites de la société japonaise en de nombreux lieux, Morihei a finalement ouvert son propre dojo en 1931, dans le quartier Shinjuku à Tokyo. Le Kobukan Dojo servi de base d'opération à Ueshiba et ses étudiants qui étaient principalement des personnes en vue des cercles militaires, politiques et d'affaires ou ayant un rapport avec la religion Omoto. Il a aussi enseigné l'autodéfense à plusieurs institutions militaires dans le secteur de Tokyo dont l'école de l'armée Toyama. A ce moment, le centre de l'enseignement de Morihei était principalement Tokyo où il avait créé un réseau relationnel important, fortement implanté et qui lui ont ouvert de nombreuses occasions d'étendre ses activités.

Iwama et le Budo Senyokai
Le modeste village d'Iwama, placé dans un secteur d'agriculture de Préfecture Ibaragi semble une origine peu probable de la naissance de l'aïkido. Encore aujourd'hui le site Web du Bureau de la Ville d'Iwama revendique fièrement l'aïkido comme une des principaux atouts de la communauté et fait remarquer que l'on peut fréquemment voir les étrangers qui sont venus pour apprendre l'art dans des rues de la ville. Iwama est placé entre Tsuchiura et Mito sur la ligne Joban - le chemin de fer reliant Ueno à Sendai - et compte aujourd'hui une population de 16.750 habitants. Il y a 70 ans, à l'origine de l'aïkido à Iwama c'était un village agricole de seulement quelques milliers d'habitants.